L'audiophilie des gens heureux

forum objectiviste
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le jeu des 7 erreurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
jlo



Nombre de messages : 363
Localisation : ici, mais suis susceptible...de bouger...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: le jeu des 7 erreurs   Ven 23 Mai - 7:48

Citation :
The problem with the blind-faith acceptance of DBTs by audio objectivists is they have taken something that works in the medical field and simply choose to believe that because the science works there means it must work in audio equally as well! What tests have they done to verify this? Wouldn't a truly objective person want to be postive they're correct and not just assume so?

So the question is are objectivists reallying being objective or scientific when it concerns DBTs in audio? I believe DBTs is a major area in audio where the "supposedly" objective objectivists are in fact practicing voodoo or pseudo-science. What's actually happening is audio objectivists have taken scientific terms and arguements out of the context they were actually meant to be refered to (which in this case is medical DBTs) and then twisted and inserted them into an audio debate to disquise what are really their subjective opinions as being "supposedly" objective opinions supported by science!

The reality is that medical and audio DBTs differ completely. Here are some of the ways:

(1) In medical DBTs people are typically given a passive role (take a pill.) In audio DBTs people are asked to perform (identify X as A or B), and thus in audio DBTs the people are subject to possible performance anxiety ---{performance anxiety is a state of an intense anxiety that occurs prior and/or during a performance}--- I's often used in reference to speaking in front of a group, or acting but it can also pertain to ANY SITUATION where a person's actions are under scrutiny, such as taking tests (yes DBTs qualify), having sex (where performance anxiety can even cause impotence) etc. Yet for some strange reason the scientifically orientated, rational, impartial, "supposedly" objective objectivists simply ignore these differences or discard it as being unworthy of any real consideration.

(2) DBTs in medicine are driven by the desire to find actual differences between a drug and a sugar pill. In audio, on the other hand just the opposite occurs. The proponents of DBTs are actually not impartial but rather are more interested in not finding differences in like kind audio components tested. This is required to support their "supposedly" impartial objectivist belief that it's impossible for a "properly designed" amp (whatever that means) which isn't broken & is functioning correctly to sound different at matched levels, if each has high input impedance, low output impedance, flat frequency response, low distortion, low noise floor, and is not clipped. These are hardly the actions of an objective person seeking the scientific truth. Instead they are actually the actions of a person with an agenda to prove.

(3) In medical DBTs there is concern about falsely attributing a subject's improvement to the placebo effect when in actuality the improvement was a simply a result of natural self-healing over time. In audio, there seems to be little concern about falsely attributing negatives to the placebo effect. In fact in audio DBTs we find whenever no difference is heard, this is presented as proof postive of imagined audio differences, but should there be an indication of audible differences, the DBT's procedures are immediately questioned and/or dismissed as being faulty by the same "supposedly" rational, impartial objectivists who are willing to blindly accept the results when no audible differences are heard. Is that how a scientist would perform these tests? NO!

(4) In medical DBTs you may hear about attempts to completly eliminate the possibility of bias through triple-blind testing (persons administering the test, those tabulating data, etc. don't know what the test is about). In audio DBTs triple-blind is seldom if ever considered.

(5) In medical DBTs the training, experience and test-taking abilities of the subjects do NOT affect the results of the test because the subjects aren't asked to perform. The tests are passive (see step 1) In audio DBTs the subjects are all required to perform! Therefore the training, experience and test-taking abilities of the subjects matters. So with audio DBTs, unlike medical DBTs, it's more of a test of the test subjects than a test of the actual differences between the components.

(6) In medicial DBTs the tests have been scientifically validated for this use. In audio they haven't. Strangely once again to the "supposedly" objective, impartial, scientifically orientated audio objectivists this difference doesn't seem to matter as they proclaim the "supposed" validity of audio DBTs of a period of many years.

MYTH: Failed DBTs provide proof of imagined perception of difference beyond doubt.

FACT: Failed DBTs are merely unsuccessful attempts to prove perception of difference beyond doubt. This does **not** imply the claimed perception of difference is imagined beyond doubt. Nor does it imply the differences in the stimuli are to small to be perceived as different.

For an audio DBT to mean anything:

A) The ABX box & the DBT itself MUST be qualified as able to test the attribute that's intended to be tested.

B) It MUST be shown as able to consistently & reliably resolve the relevant data, so false positives & failures due to insufficient resolving ability are kept to a minimum.

Without such qualification, the faith in claims of sonic differences by subjectivists is now being substituted for the faith in a DBT's by objectivists. Now armed with nothing more than blind faith in the validity of audio DBTs, objectivists are mistakenly claiming:

C) A failed DBT by subjectivists proves the subjectivist's faith in sonic differences of audio components is flawed.

D) Many years of audio DBTs it's been "proven" that subjectivists cannot hear any differences when the name brands are hidden from them.

But the reality is these DBTs hasn't proven a thing! The fact is failed DBTs are inconclusive, period! NOTHING has been proven or disproven. Therefore objectivists who still wish to proclaim DBTs are valid in regards to audio, are at best simply stating their SUBJECTIVE OPINION & at its worse it's a deliberate twisting of the truth to substantiate their unproveable beliefs. For any objectivist to now claim that failed DBTs by subjectivists proves an imagined perception of percieved differences beyond a doubt, reflects a complete lack of understanding of the science these same objectivists claim to champion. These actions on the part of objectivists are the exact opposite of what real science demands. This is in fact voodoo or pseudo-science being practiced by these objectivists & is often accompanied by additional faith in the unprovable "null hypothesis", which is also (like their faith in audio DBTs) espoused as if it's an undeniable scientific fact. True science is about discovery & understanding the way things are through observation, theory & experimentation. This is NOT what occurs in audio DBTs!
cet audiophile a volontairement introduit 7 erreurs dans son raisonnement. Une coupelle turbotriboacoustique du professeur Tchang à qui les trouvera Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ohl.to
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Ven 23 Mai - 9:11

Mon anglais n'est pas assez bon pour le dire. JLO

Traduit le et on saura ! Comme prix tu n'aurais pas plutôt pu proposer une paire de Mackie M8 par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Denis31



Nombre de messages : 1721
Localisation : Toulouse, con !
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Ven 23 Mai - 10:21

Aller je me dévoue; voici le début, je complète au fur et à mesure.

C'est une traduction "rapide" donc les tournures de phrases sont exactement celles de l'original, même si en français ce ne sera pas très joli. En même temps c'est mieux pour ce genre d'exercice.

Le problème avec la croyance aveugle des objectivistes en la méthodologie DBT (test en double aveugle) est qu'ils ont pris qqchose qui marche dans le domaine médical et ont simplement supposé que si la science "marche" cela signifie qu'elle doit aussi bien "marcher" dans le domaine audio ! Quels tests ont-ils fait pour le vérifier ? Est-ce que qqun de vraiment objectif ne devrait pas s'assurer vraiment qu'elle (la méthode DBT) est correcte et pas juste en faire la supposition ?

Donc la question est: est-ce que les objectivistes sont vraiment objectifs à propos des DBTs (tests en double aveugle) en audio ? Je crois que le DBT est un domaine important de l'audio dans lequel les "supposés" objectivistes pratiquent en fait du vaudou ou de la pseudo-science. Ce qui se passe vraiment est qu'ils ont repris le vocabulaire et les arguments hors de leur contexte de référence (les DBTs en médecine) et puis les ont "inséré" de force dans le débat audio pour déguiser ce qui est en réalité leurs opinions subjectives en "supposées" opinions objectives soutenues par la science !

La réalité est que les DBT médicaux et audio diffèrent complêtement. Voici quelques points:

(1) Dans les DBTs médicaux les sujets ont un rôle passif (prendre une pillule). Dans les DBTs audio on demande aux sujets d'être actifs (identifier X comme A ou B), et donc dans les DBTs audio les sujets sont susceptibles d'êtres sujet à une "anxiété de la performance"- l'"anxiété de la performance" est un état d'intense anxiété qui advient avant ou pendant la performance - C'est un terme utilisé pour qualifier des situations comme parler devant un groupe, ou faire l'acteur, mais cela peut se rapporter à n'importe quelle situation où le comportement d'une personne est sous observation, comme participer à un test (cas du DBT), faire l'amour (ou l'anxiété de la performance peut même causer l'impuissance), etc. Mais pour quelque étrange raison les objectivistes supposés scientifiques, rationnels, impartiaux et objectifs ignorent simplement ces différences ou les éliminent comme étant indigne d'un quelconque intérêt.

(2) En médecine les DBTs sont dirigés par la volonté de trouver les différences effectives entre un médicament et une pillule de sucre. En audio à l'inverse, c'est le contraire qui se produit. Les tenants des DBTs sont en réalité non pas impartiaux mais plus motivés par le fait de ne pas trouver de différence entre les composants audio testés. C'est obligatoire pour soutenir leur soit disant impartiale croyance objectiviste comme quoi il est impossible pour des amplis correctement conçus (quoi que ce cela veuille dire) et en état de fonctionner normalement de sonner différemment à niveaux égalisés, si chacun possède une haute impédance d'entrée, une impédance de sortie faible, une réponse en fréquence plate, une faible distorsion, un plancher de bruit faible, et n'est pas saturé. Ce n'est vraiment pas la méthodologie d'une personne objective cherchant la vérité scientifique. C'est plutôt celle d'une personne ayant un programme à démontrer.

(3) Dans le DBTs médicaux il y a le problème d'attribuer faussement l'amélioration de l'état d'un patient à l'effet placébo alors qu'en réalité l'amélioration était simplement resultante de l'"auto-guérison" sur la durée. En audio, il semble que l'on se préoccupe peu d'attribuer faussement des echecs à l'effet placébo. En fait dans les DBTs en audio, on s'aperçoit que lorsqu'aucune différence n'est détectée, ce résultat est présenté comme une preuve positive que différences perçues (hors du test NDT) sont imaginaires; mais en cas de différences audible révélées, le protocole du DBT est immédiatement mis en cause et/ou accusé d'être erroné par les mêmes "supposés" objectivistes impartiaux et rationnels qui en acceptent aveuglément les résultats lorsqu'aucune différence audible n'est détectée. Est-ce que c'est ainsi qu'un scientifique ménerait ces tests ? NON !

(4) Dans les DBTs médicaux il y a des tentatives d'éliminer complêment les possibilité de biais en faisant du triple aveugle (les personnes qui administrent le test, celles qui receuillent les données, etc.) ne savent pas le but du test). En audio le triple-aveugle n'est jamais ou rarement envisagé.

(5) Dans les DBTs médicaux l'entrainement des sujets ou leur expérience dans ce type de tests n'affectent pas les résultats du test parce qu'on ne demande pas aux sujets d'être actifs. Ces tests sont passifs (voir le point 1). En audio on demande à tous les sujets d'être actifs ! Par conséquent l'expérience et l'entrainement des sujets à ce type de tests compte. Donc dans les DBTs audio, contrairement aux DBTs médicaux, il s'agit plus de tester les participants au test que de tester les différences réelles entre les composants.

(6) Dans les DBTs médicaux les tests ont été scientifiquement validés pour leur usage. En audio ce n'est pas le cas. Etrangement encore une fois pour les objectivistes "supposés" objectifs, impartiaux et scientifiques cette différence ne semble pas avoir d'importance, puisqu'ils proclaments la "supposée" validité des DBTs en audio sur une période de plusieurs années.

MYTHE: les DBTs échoués prouvent sans équivoque que les différences perçues étaient imaginaires;

FAIT: Les DBTs échoués sont principalement des tentatives sans succés de démontrer sans équivoque la perception de différences. Ceci n'implique **pas** que les différences perçues étaient imaginaires. Ceci n'implique pas non plus que les différences dans les stimulis sont trop faibles pour être perçues comme des différences.

Pour qu'un DBT audio aie une signification:

A) Le switch ABX et le DBT lui-même DOIVENT être qualifiés comme adéquat par rapport à la propriété à tester.

B) Il (NDT: l'équipement de test et le test ?) DOIT être démontré comme permettant de d'identifier de façon fiable et répétée l'information (audio NDT) pertinente, de façon à minimiser les faux positifs et les échecs dus à une capacité de résolution insuffisante.


En l'absence d'une telle qualification, la foi des subjectivistes en des différences sonores est remplacée par la foi des objectivistes en les DBTs. Armé de rien de plus qu'une foi aveugle en la validité des DBTs audio, les objectivistes affirment à tort que:

C) Un DBT échoué par des subjectivistes démontre que la foi des subjectivistes dans les différences sonores de composants audio est erronée;

D) De nombreuses années de DBT audio échoués ont démontré que les subjectivistes ne peuvent entendre aucune différence quand les logos des marques leur sont cachés.


Mais la réalité est que ces DBTs n'ont rien prouvé du tout ! Le fait est que les DBTs échoués sont non-conclusifs, point! RIEN n'a été montré ou réfuté. Donc les objectivistes qui voudraient encore proclamer que les DBTs sont valides en audio, expriment au mieux leur OPINION SUBJECTIVE et au pire c'est une déformation délibérée de la vérité pour donner corps à leurs croyances indémontrables. Parce qu'a chaque fois qu'un objectiviste proclame que les DBTs échoués par des subjectivistes démontrent que les différences perçues sont sans équivoque imaginaires, cela réflète une incompréhension totale de la science dont ces mêmes objectivistes se disent les champions. Ces raisonnements de la part des objectivistes sont l'opposé exact d'une démarche scientifique. C'est en réalité de la pseudo-science ou du vaudou pratiqué par ces objectivistes, et c'est souvent accompagné par une croyance additionnelle en l'indémontrable "hypothèse du vide" (?? NDT), qui est souvent adoptée (ainsi que leur foi en les DBTs audio) comme un fait scientifique indéniable. La vraie science se soucie de la découverte et de la compréhension du monde réel par l'observation, la théorie et l'expérimentation. Ce n'EST PAS ce qui se produit dans les DBTs audio !


Ouf c'est fini


Dernière édition par Denis31 le Ven 23 Mai - 17:12, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Ven 23 Mai - 10:26

Denis31 a écrit:
Aller je me dévoue; voici le début, je complète au fur et à mesure.

C'est une traduction "rapide" donc les tournures de phrases sont exactement celles de l'original, même si en français ce ne sera pas très joli. En même temps c'est mieux pour ce genre d'exercice.

Le problème avec la croyance aveugle des objectivistes en la méthodologie DBT (test en double aveugle) est qu'ils ont pris qqchose qui marche dans le domaine médical et ont simplement supposé que si la science "marche" cela signifie qu'elle doit aussi bien "marcher" dans le domaine audio ! Quels tests ont-ils fait pour le vérifier ? Est-ce que qqun de vraiment objectif ne devrait pas s'assurer vraiment qu'elle (la méthode DBT) est correcte et pas juste en faire la supposition ?


A suivre

Pour l'instant, il n'y a aucune erreur... Enfin, du fin fond de ma subjectivité crasse, je n'en vois aucune !!!... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Ven 23 Mai - 11:38

Le sujet en médical n'est pas passif, il subit un traitement.

Dans les test la volonté n'est pas de montrer qu'il n'y a pas mais de déterminé s'il y a ou ou non différence audible.

L'auto guérison ? Miracle ? Pas de théologie ...
si une différence est perçue, ben c'est qu'ele n'est pas imaginaire point. J'espère que cela arrive.

Le triple aveugle ? Je ne vois pas, en double aveugle déjà tous les acteurs sont dans l'inconnu. Le produit testé n'est connu ni du médecin ni du patient, je ne vois pas comment rajouter une inconnu à ça. En simple aveugle seul le patient n'est pas informé.

D'ou tiens t'il les plusieurs années du dernier point ?

Bon je suis au taf donc j'arrètes là ...
Revenir en haut Aller en bas
Robert64



Nombre de messages : 3483
Age : 68
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Ven 23 Mai - 23:57

Il affirme que les tests en aveugle ne sont utilisés qu'en médecine ,ce qui est une première ânerie .Je connais au moins deux autres cas : dans l'industrie alimentaire et en oeunologie et il doit y en avoir pas mal d'autres . Tiens ,proche de la musique, les auditions en aveugle (derrière un paravent) de musiciens candidats à un poste dans un orchestre . Egalement ,beaucoup d'examens en école de musique se font comme ça.


Dernière édition par Robert64 le Sam 24 Mai - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baltha



Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Sam 24 Mai - 10:36

Robert64 a écrit:
Tiens ,proche de la musique, les auditions en aveugle (derrière un paravent) de musiciens candidats à un poste dans un orchestre .
Dont la première conséquence a été d'embaucher beaucoup plus de femmes qu'avant. Surtout dans les pupitres dans lesquelles elles étaient peu représentées, cuivres autres machisteries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamster Jovial



Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Sam 24 Mai - 10:49

En dehors de leur réel talent (aussi bon que les mecs mais pas nécessairement meilleur), n'y aurait-il pas un second phénomène justifiant la multiplication des femmes dans les orchestres? c'est beaucoup plus joli à la télé depuis que les orchestres dits symphoniques sont à la modes. On voit de moins en moins de musiciens avec du poil aux pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert64



Nombre de messages : 3483
Age : 68
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Sam 24 Mai - 17:23

Hamster Jovial a écrit:
En dehors de leur réel talent (aussi bon que les mecs mais pas nécessairement meilleur), n'y aurait-il pas un second phénomène justifiant la multiplication des femmes dans les orchestres? c'est beaucoup plus joli à la télé depuis que les orchestres dits symphoniques sont à la modes. On voit de moins en moins de musiciens avec du poil aux pattes.
Tu veux dire que certains préfèrent Babara Hendrix à Pavarotti ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hamster Jovial



Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Sam 24 Mai - 17:31

Tant qu'il ne s'agit pas de Montserrat Caballé.

Je n'irais pas prétendre que les orchestres se féminisent essentiellement à cause de la photogénie de leurs musiciens mais, force est de constater que les filles y sont de plus en plus en plus nombreuses et de moins en moins moches.

On retrouve ce phénomène dans la musique de variété. Maintenant, toutes les jolies filles semblent pouvoir chanter juste (on se demande pourquoi et comment; merci Antares). Il y a de moins en moins de chanteuses disons.... au faciès et aux proportions ingrats.

Sale temps pour les moches. Ce n'est pas juste!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baltha



Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Sam 24 Mai - 18:52

Je ne suis pas spécialistes des orchestres classiques, mais il me semble que jusque là c'était très féminisé surtout dans les pupitres de cordes. Ca me semble correspondre à la féminisation des classes de conservatoire, logique, et à la bonne visibilité des-dits pupitres : on n'est pas plus avancés, donc.
Par contre chez les cuivres, il y avait déséquilibre. Il y a quand même des filles qui apprennent le cor ou le trombone, et peu qui trouvaient place dans les orchestres. Avec tout le discours condescendant "ah oui mais quand même c'est physique, alors forcément...". Les examens derrière rideau tendent à corriger la tendance, même s'ils n'étaient pas faits précisément pour ça au départ - plutôt une histoire de querelles de clochers, influence des professeurs, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pio2001



Nombre de messages : 1033
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Sam 24 Mai - 20:05

J'ai commencé à chercher les sept erreurs, mais à partir du paragraphe deux, ça m'a gavé.



Se demander si les tests en double aveugle sont adaptés à l'audio, c'est comme se demander combien d'anges peuvent tenir sur la pointe d'une aiguille !

L'auteur demande si des études scientifiques ont démontré que le protocole DBT pouvait être appliqué à l'audio. Est-ce qu'il est nécessaire de réaliser une étude scientifique pour savoir si un tournevis adapté à visser une vis dans la tôle d'un lecteur de CD peut être adapté à visser la même vis dans la même tôle, mais sur un ampli ?

Eh ben tu prend ton tournevis et tu tournes ! Au lieu de te poser des questions métaphysiques !! Et tu verras bien si ça visse !!!

Pour les DBT, c'est pareil, essaye et tu verras si ça marche, au lieu de demander si des études scientifiques ont prouvé que ça pouvait marcher !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jipihorn



Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Sam 24 Mai - 21:22

C'est probablement le texte le plus intelligent et bien conçu que j'ai vu depuis longtemps dans le genre. L'auteur est très fort dans sa construction intellectuelle et les failles sont vraiment très bien dissimulées, bien qu'elles soient énormes.

Evidement, tous les arguments sont faux car, ici, on est essentiellement dans deux situations :
- Tirer des conclusions à partir d'affirmations ou des analogies fausses (ex : les objectivistes ont volonté d'obtenir un résultat particulier, le test double aveugle ne peuvent être transposés à l'audio). Dans le premier cas, c'est essayer de détourner le but à une sorte d'ad-hominem (les objectivistes sont des méchants malhonnêtes), plutôt qu'aux résultats eux-mêmes, dans le deuxième cas, il en est à essayer de démonter un des axiomes de la démarche scientifique au sens large : minimiser le nombre de paramètres parasites dans l'évaluation d'une donnée.

- Un incompréhension au premier degrés de ce qu'est un test en double (ou triple lorsque l'effet à mettre en évidence lui-même est inconnu) aveugle. A partir de la, rien de ce qui dit n'a de valeur. On est dans l'analogue total avec la compréhension de la théorie de Darwin par les tenant de l'Intelligent Design (très grands spécialiste de ce genre de texte).

Je schématise, car c'est plus compliqué que ça. Mais ce sont les aspect les plus visibles. Ma simple question que je pourrais lui poser : comme sa logique peut aussi s'appliquer à 100% aux subjectivistes, qu'a-t-il à proposer comme solution, vu qu'aucun des deux camps ne peut assurer quoique ce soit ? Je suis certain que, si il a une réponse (ce que je doute fort), on peut construire un texte analogue qui va la réduire à néant. On peut toujours créer des choses de ce genre, question d'habileté rhétorique.

Voila typiquement une œuvre majeure d'application des sophismes des plus habiles. Même Francis Ibre n'a pas ce niveau.

D'où sort ce texte , qui est l'auteur ?

Autre question qui n'a rien à voir : Y aurait un moyen de rencontrer les membres de ce forum à l'occasion d'une soirée comme le font les autres ?

J.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pio2001



Nombre de messages : 1033
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Sam 24 Mai - 22:13

jipihorn a écrit:
Y aurait un moyen de rencontrer les membres de ce forum à l'occasion d'une soirée comme le font les autres ?

Il suffirait de trouver un local pour faire un test ABX d'amplis pendant un week end, et toute la machine http://chaud7.forumactif.fr/tests-abx-f8/organisons-un-test-abx-d-amplis-t162.htm serait relancée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jlo



Nombre de messages : 363
Localisation : ici, mais suis susceptible...de bouger...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Sam 24 Mai - 23:54

Citation :
D'où sort ce texte , qui est l'auteur ?
http://www.diyaudio.com/forums/showthread.php?postid=1517347#post1517347
Citation :
Il suffirait de trouver un local pour faire un test ABX d'amplis pendant un week end, et toute la machine http://chaud7.forumactif.fr/tests-abx-f8/organisons-un-test-abx-d-amplis-t162.htm serait relancée.
bon, je m'y remets et on va bien se trouver un lieu correct Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ohl.to
Denis31



Nombre de messages : 1721
Localisation : Toulouse, con !
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Lun 26 Mai - 11:28

Pio2001 a écrit:

...
Se demander si les tests en double aveugle sont adaptés à l'audio, c'est comme se demander combien d'anges peuvent tenir sur la pointe d'une aiguille !
...
Je ne trouve pas que la question soit totalement idiote. Malheureusement je ne pense pas qu'on puisse y répondre autrement qu'en donnant une opinion personnelle. (en fait considèrant cela on pourrait dire que c'est une question "idiote", ou du moins infondée par rapport au domaine des connaissances "scientifiques").

Mais si on se place dans ce domaine scientifique on peut reformuler la question de façon équivalente comme "Est-ce que les DBTs font avancer les connaissances en audio ?"
Il suffit donc d'exhiber un ABX réussi dont on puisse dire que le résultat n'était pas couru d'avance. Ca doit se trouver, par exemple dans le domaine des codecs.

Malheureusement, on ne peut pas dire que les références de ce type abondent. (mais je suis nul en bibliographie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pio2001



Nombre de messages : 1033
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Lun 26 Mai - 14:09

Des ABX réussis ? Pas besoin de chercher dans les codecs, il y en a même avec l'ionostat !

ABX réussis avec

-Des amplis :
http://www.soundandvisionmag.com/assets/download/AmpSpekerInterface.pdf
http://www.matrixhifi.com/contenedor_trivsclat.htm
http://www.matrixhifi.com/contenedor_mlultra.htm
http://www.provide.net/~djcarlst/abx_pwr.htm

-Des condensateurs :
http://www.provide.net/~djcarlst/abx_caps.htm

-Des lecteurs de CD :
http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?p=169355556#p169355556
http://www.matrixhifi.com/contenedor_discmandac3.htm
http://www.provide.net/~djcarlst/abx_cd.htm

-Un minidisc :
http://www.provide.net/~djcarlst/abx_md.htm

-Une inversion de polarité :
http://www.provide.net/~djcarlst/abx_pola.htm

-Des cellules phono :
http://www.provide.net/~djcarlst/abx_phca.htm

-Des enceintes :
http://www.provide.net/~djcarlst/abx_spk.htm

-Des magnétophones analogiques :
http://www.provide.net/~djcarlst/abx_tapg.htm

-Des platines K7 :
http://www.provide.net/~djcarlst/abx_tape.htm

-Des convertisseurs :
http://www.matrixhifi.com/contenedor_yamahapioneer.htm

-Des câbles d'enceinte :
http://www.hydrogenaudio.org/forums/index.php?showtopic=14082&view=findpost&p=148461

-Des formats numériques haute résolution :
http://www.hydrogenaudio.org/forums/index.php?showtopic=17118

-Un ionostat :
http://www.apiguide.net/04actu/04musik/ecoute_audiophile.htm

-Deux fois la même chose (en l'occurence, rien) :
http://www.hydrogenaudio.org/forums/index.php?showtopic=6651&st=25&p=70284&#entry70284

Quand aux tests de codecs, ils sont trop nombreux pour être listés ici. Voici une liste existante :
http://wiki.hydrogenaudio.org/index.php?title=Hydrogenaudio_Listening_Tests
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis31



Nombre de messages : 1721
Localisation : Toulouse, con !
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Lun 26 Mai - 15:04

J'étais certain qu'en formulant comme je l'ai fait tu nous sortirais une petite liste de derrière les fagots Wink Merci Pio !

Pour le 8/9 à l'Ionostat, hum... il n'est pas fait mention de la procédure utilisée pour le tirage aléatoire, ni de la vérification du fait que le bidule ne produise aucun bruit de fonctionnement...Ouf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pio2001



Nombre de messages : 1033
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Lun 26 Mai - 15:46

Et le test de rien ? Il y abait un bruit de fonctionnement dans le test de rien Laughing ?

Plus sérieusement, si on teste en ABX avec un critère de réussite une probabilité de réussite par chance inférieure à 5%, et qu'on ne teste que des éléments indiscernables à l'écoute, on aura, par définition, un test sur vingt qui réussira.

Or, il y a plus de vingt tests dans notre annuaire.

C'est la raison d'être des "méta-études", dans lesquelles on regroupe des résultats d'études séparées, mais en leur appliquant un traitement statistique global.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daouar



Nombre de messages : 397
Age : 43
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Lun 26 Mai - 19:15

Pio2001 a écrit:

Plus sérieusement, si on teste en ABX avec un critère de réussite une probabilité de réussite par chance inférieure à 5%, et qu'on ne teste que des éléments indiscernables à l'écoute, on aura, par définition, un test sur vingt qui réussira.

Pas forcément, on peux avoir 20 tests réussis rendeer

Le hasard est malicieux 0010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radio404.org
Pio2001



Nombre de messages : 1033
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Lun 26 Mai - 20:12

Pardon, j'ai oublié de dire "en moyenne" Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wald



Nombre de messages : 585
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Mar 27 Mai - 9:14

On retrouve là (bravo et merci pour la traduction !) des postulats et/ou sophismes déja lus à droite et à gauche et, plus près de nous, au Graal et sous la plume de Cunegonde qui reconnaîtra de manière parfois troublante quelques unes des ses antièmes (par exemple sur la pression qui s'exercerait sur l'auditeur devenu un "instrument de mesure".

Tout n'est cependant pas à jeter, ne serait ce que pour une réfutation en bonne et due forme.

Par exemple : les objectivistes ne sont-ils pas parfois motivés par l'objectif de ne pas trouver de différences ? En toute franchise, il m'arrive de me poser des questions qui n'affectent pas le principe des tests - contrairement à ce que prétend ou pastiche l'auteur - mais parfois l'interprétation des résultats.

Je crois bien sur que l'existence de tests positifs démontre a priori le contraire, mais j'ai le sentiment que l'esprit critique des objectivisistes ne s'y observe pas toujours avec la même acuïté, selon que les tests sont négatifs ou positifs ". J'ai déjà cité ici, sans écho, (i) un test de Matrix sur deux lecteurs CD de gamme, techno et génération très différentes,surprenant non du fait du résultat final (pas de différence) mais du fait que rigoureusement PERSONNE n'avait entendu de différence selon Matrix (ce n'est pas celui cité par Pio) ; et à l'inverse (ii) le test positif du Ionostat qui, si j'ai bien compris, relèverait des 5 % de réussite aléatoire statistique ?)

L'assertion que la validité des tests ABX en audio n'aurait pas été prouvée est un énoncé qui en soi n'est pas idiot, comme le remarque Denis. Même si j'intuite (sans savoir le faire) qu'on peut y répondre positivement, je trouve néanmoins que la réplique un peu abrupte de Pio n'est - une fois n'est pas coutume -, pas totalement satisfaisante.

Pour ajouter aux propos de Robert, je rappelle plus anecdotiquement que Robuchon, qui pourrait ne faire confiance qu'en son talent et dans la confortable assurance qu'il est considéré comme un des plus grands cuisiniers français, goute les produits en aveugle, y compris les pommes de terre ! L'ayant professionellement rencontré, je lui ais demandé pourquoi, et il m'a répondu très simplement que l'oenologie nous avait appris depuis longtemps qu'on ne pouvait pas travailler sérieusement autrement.

Quiconque a un semblant de connaissance des vins (dont nul ne prétend qu'ils aient tous le même goût) sait en, effet par expérience que l'amateur comme le professionnel le plus averti peuvent se faire balader comme des bleus dans une démonstration hors aveugle et, sous un autre angle, qu'ils peuvent bouleverser leurs préjugés en aveugle.

En oenologie, la pratique est si ancienne et si peu contestée (justement du fait que à peu près tout le monde s'y est plié avec bien des surprises et des enseignements à la clé...), qu'elle ridiculise par analogie la plupart des réticences des anti ABX en audio, dont le point commun est de n'avoir jamais essayé (ou bien d'en avoir tiré la conclusion erronée que si l'ABX dément les sensations "libres", c'est donc que la méthode est mauvaise ; personne, dans le vin, n'oserait proférer une conclusion pareille!).

L'oenologie ou la cuisine faisant priotairement appel aux sens (c'est un peu plus complexe en fait, voir les bouquins de Hervé This Casseroles et éprouvettes, chez Belin ), apparaissent de ce fait bien plus proche de l'audio que l'expérimentation médicale, si bien que les arguments erronés du texte (notamment les points 1,2 et 3) ne pourraient même pas être soulevés si on avait comparé les écoutes audio avec des dégustations en aveugle.

Edit : en oenologie, chez les amateurs, la pratique du etst en aveugle est ludique. il y a du plaisir a deviner et/ou être surpris. La pression ne s'exerce que sur quelques vantards qui en ont tout à craindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wald



Nombre de messages : 585
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Mar 27 Mai - 9:59

Hamster Jovial a écrit:
En dehors de leur réel talent (aussi bon que les mecs mais pas nécessairement meilleur), n'y aurait-il pas un second phénomène justifiant la multiplication des femmes dans les orchestres? c'est beaucoup plus joli à la télé depuis que les orchestres dits symphoniques sont à la modes. On voit de moins en moins de musiciens avec du poil aux pattes.

Idem pour les solistes. c'est quand même un phénomène surprenant de voir que, quand les jeunes sollistes sont des femmes, elles sont presque toujours jolies. j'ai parfois l'impression que c'est aujourd'hui LE critère dicriminant permettant d'accéder à l'enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Mar 27 Mai - 10:19

C'est un critère marketing très clairement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Mar 27 Mai - 11:16

Pkoi ? les mecs sont forcément laids ? (aucune référence à mon avatar svp Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le jeu des 7 erreurs   Aujourd'hui à 16:35

Revenir en haut Aller en bas
 
le jeu des 7 erreurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Variétés / Timbres avec erreurs
» le jeu des 7 erreurs
» Le jeu des 7 erreurs
» Style, erreurs fréquentes : 3 - Les verbes pronominaux.
» Le jeu des septs erreurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'audiophilie des gens heureux :: 1ère catégorie :: Tests ABX-
Sauter vers: