L'audiophilie des gens heureux

forum objectiviste
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ABX oublie l'émotion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 13:13

Cunégonde a écrit:
Mr Bear a écrit:
Cunégonde a écrit:

Je le savais que je me ferais engueuler ! tongue

En plus, tu ne comprends pas grand-chose. C'est parce que j'avais reconnu huit pianistes sur dix sur mon système — ce qui n'est pas une perf si tu connais bien le style des pianistes en question — qu'un copain plus audiophile que moi m'a demandé de participer à son test de câbles...

L'éventualité que tu ne sois pas clair ne t'éffleure pas ?

Si le niveau n'est pas égalisé cela peut induire une différence de 1 db voir moins. Et on sait que cela suffit à différencier deux sources !

Et alors le test de cable ?

Je vais essayer d'être plus clair. Pour le test entre deux câbles auquel j'ai participé donc :


Deux lecteurs même marque même modèle ;

Placés côte à côte sur la même table ;

Chargés chacun du même disque Diapason (il n'y avait pas besoin d'ouvrir pour installer le disque, puis de fermer chaque lecteur) ;

Reliés chacun par un câble de marque différente et de prix à peu près équivalent (de même gamme comme on dit) ;

Au même amplificateur ;

De manière aléatoire, entre deux plages, l'opérateur dissimulé derrière un paravent intervertissait (ou faisait semblant, on n'a jamais su !) l'emplacement de chacun des lecteurs, afin qu'ils ne soient pas repérables à leur bruit de fonctionnement ;

On écoutait à chaque fois la même durée d'une plage du disque trois fois : sur un lecteur(A), puis l'autre (B), puis un des deux de façon aléatoire commuté par l'opérateur, ce qui nous obligeait à chaque plage d'écouter deux fois un des deux câbles ;

Dans tous les cas, bien entendu, nous ne savions pas lequel était lequel ;

Qui dit que deux lecteurs identiques sonnent pareil ????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 13:44

PPVIER a écrit:
Qui dit que deux lecteurs identiques sonnent pareil ????

Faut peut être pas pousser non plus PP Laughing Laughing Laughing

Et alors le résultat de ce faux ABX c'est quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 13:49

Au vu de toutes les tolérances des composants, je ne vois pas comment deux appareils "identiques" (même marque, même modèle) sonneraient pareil ...

On vous l'avait pas encore faite celle-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 13:59

PPVIER a écrit:
On vous l'avait pas encore faite celle-là ?

Non jamais ... trop fort le PP !
Revenir en haut Aller en bas
Denis31



Nombre de messages : 1721
Localisation : Toulouse, con !
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 14:14

PPVIER, Mr Bear, merci de ne pas lire trop vite... ce que je voulais souligner plus haut est que SI le test de Cunégonde avait réussi, et de la façon dont il était organisé, on pouvait seulement en conclure que les ensembles source/câble "sonnaient" différemment, et donc on ne pouvait pas écarter l'hypothèse que ce soient les sources qui "sonnent" différemment malgré leur apparente similarité.
Personnellement en face d'un tel succès j'aurais plutôt mis en cause les sources que les câbles, en raison de la possible dispersion des composants, avec un effet direct sur le niveau de sortie, par exemple.

MAIS ce test ayant échoué, tout cela est dans le vide...sans objet Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:13

Denis31 a écrit:
PPVIER, Mr Bear, merci de ne pas lire trop vite...

On ne lit pas du tout !
Ta précision est bienvenue je pense afin d'éviter toute discussion. Tu ferais d'ailleurs bien d'éditer afin d'éviter les détournements de propos. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Chaud7
Admin


Nombre de messages : 7408
Age : 58
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:16

Disparité sur les chaînes de fabrication, un lecteur CD fabriqué le lundi à 10h38 n'aura pas le même son que celui monté le vendredi à 16h28.

TOUT LE MONDE LE SAIT !

_________________
J'appartiens à la race humaine, et j'en ai tous les jours un peu plus honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chaud7.forumactif.fr
daouar



Nombre de messages : 397
Age : 43
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:20

Et un cable fabriqué le lundi à 10h38 n'aura pas le même son que celui monté le vendredi à 16h28 ?

On est mal barré affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radio404.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:20

Chaud7 a écrit:
Disparité sur les chaînes de fabrication, un lecteur CD fabriqué le lundi à 10h38 n'aura pas le même son que celui monté le vendredi à 16h28.

TOUT LE MONDE LE SAIT !

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:21

daouar a écrit:
Et un cable fabriqué le lundi à 10h38 n'aura pas le même son que celui monté le vendredi à 16h28 ?

On est mal barré affraid

Non, non !!!! drunken

Un câble c'est passif, quel que soit le moment !!! 0010
Revenir en haut Aller en bas
Chaud7
Admin


Nombre de messages : 7408
Age : 58
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:26

PPVIER a écrit:
Chaud7 a écrit:
Disparité sur les chaînes de fabrication, un lecteur CD fabriqué le lundi à 10h38 n'aura pas le même son que celui monté le vendredi à 16h28.

TOUT LE MONDE LE SAIT !

Merci !

Oui, c'est pour ça qu'il faut toujours demander à voir sur le carton le numéro de série, la série AW1230008-7XC est plus performante que la QW5678908-6Y2, tous les puristes vous le confirmeront.

_________________
J'appartiens à la race humaine, et j'en ai tous les jours un peu plus honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chaud7.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:30

Chaud7 a écrit:
PPVIER a écrit:
Chaud7 a écrit:
Disparité sur les chaînes de fabrication, un lecteur CD fabriqué le lundi à 10h38 n'aura pas le même son que celui monté le vendredi à 16h28.

TOUT LE MONDE LE SAIT !

Merci !

Oui, c'est pour ça qu'il faut toujours demander à voir sur le carton le numéro de série, la série AW1230008-7XC est plus performante que la QW5678908-6Y2, tous les puristes vous le confirmeront.

C'est la raison pour laquelle, à chaque achat je me rends directement à l'entrepôt pour vérifier .....

Non mais, on rigole mais on ferait mieux de vérifier .....
Revenir en haut Aller en bas
Denis31



Nombre de messages : 1721
Localisation : Toulouse, con !
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:54

Bon pour en revenir au sujet, Cunégonde, pour savoir si deux sons très proches sont différenciables, on demande au concierge ou on fait un ABX ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:55

Dans le monde normal, ordinaire, les deux lecteurs donnaient l'impression d'avoir le même niveau de sortie... et notre test était d'abord un jeu entre amis...

Je ne me permettrais jamais, chers amis objectivistes, de dire que ce test était scientifique, ah non alors, jamais !!!... affraid

Je ne suis pas fou ! geek
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:56

Denis31 a écrit:
Bon pour en revenir au sujet, Cunégonde, pour savoir si deux sons très proches sont différenciables, on demande au concierge ou on fait un ABX ?

On fait un ABX, bien sûr... sauf si la concierge est gironde et avenante, évidemment !!!... pig
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 15:58

Je récuse tout concierge de sexe mâle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 16:06

Denis31 a écrit:
PPVIER, Mr Bear, merci de ne pas lire trop vite... ce que je voulais souligner plus haut est que SI le test de Cunégonde avait réussi, et de la façon dont il était organisé, on pouvait seulement en conclure que les ensembles source/câble "sonnaient" différemment, et donc on ne pouvait pas écarter l'hypothèse que ce soient les sources qui "sonnent" différemment malgré leur apparente similarité.
Personnellement en face d'un tel succès j'aurais plutôt mis en cause les sources que les câbles, en raison de la possible dispersion des composants, avec un effet direct sur le niveau de sortie, par exemple.

MAIS ce test ayant échoué, tout cela est dans le vide...sans objet Wink

Pour moi, ce test n'était ni réussi ni raté...

La seule chose pas vraiment nouvelle que j'en ai retirée, c'est que plus on cherche à différiencier deux choses, moins on y arrive... Enfin, pour ma petite personne en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 16:32

Cunégonde a écrit:

Je ne me permettrais jamais, chers amis objectivistes, de dire que ce test était scientifique, ah non alors, jamais !!!... affraid

Je ne suis pas fou ! geek

On progresse alors ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 16:35

Cunégonde a écrit:

La seule chose pas vraiment nouvelle que j'en ai retirée, c'est que plus on cherche à différiencier deux choses, moins on y arrive... Enfin, pour ma petite personne en tout cas...

Cela devrait te faire réagir et te questionner, savoir si tu as bien cherché ? Parce que si tu cherches et que tu ne trouves pas c'est soit que tu cherches comme mon fils de 6 ans "J'trouve pas mes chaussons ! " ceux là même derrière toi ?" ou qu'il n'y avait rien à trouver. Je sais c'est dur à admettre mais cette éventualité est la plus probable non ?


Dernière édition par Mr Bear le Mer 21 Mai - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Denis31



Nombre de messages : 1721
Localisation : Toulouse, con !
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 16:42

Cunégonde a écrit:
Je récuse tout concierge de sexe mâle...
Mais presque toutes les concierges femelles sont objectivistes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 17:14

Denis31 a écrit:
Cunégonde a écrit:
Je récuse tout concierge de sexe mâle...
Mais presque toutes les concierges femelles sont objectivistes !

Toutes les femelles sont subjectivistes (pour le moins très subjectives, c'est incontestable ! cherry)
Une concierge femelle étant une femelle, justement...
Elle est donc subjectiviste...

Et s'il te plaît ne me sors pas ton ABX !!!...
Revenir en haut Aller en bas
Denis31



Nombre de messages : 1721
Localisation : Toulouse, con !
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 17:27

Arg ! tu as raison sur les concierges...
Mais sur le reste lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baltha



Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 17:38

Cunégonde a écrit:
La seule chose pas vraiment nouvelle que j'en ai retirée, c'est que plus on cherche à différiencier deux choses, moins on y arrive... Enfin, pour ma petite personne en tout cas...
Ca c'est un point intéressant. Pour ma petite personne à moi c'est exactement l'inverse. Il me faut parfois du temps pour différencier deux sons proches, puis à la réécoute, en poussant l'analyse, quand des différences apparaissent, puis deviennent plus claires. C'est valable pour le son comme pour la musique (si, si, écoute, y'a un Si bémol à cet endroit dans l'accord, ah oui, maintenant je l'entends distinctement).
Aller vers l'analyse au détriment de l'écoute globale fait sans doute partie de mes habitudes - laissons de côté l'explication psychanalytique si vous le voulez bien. Devant l'absence de repères j'aime bien disséquer. Puis il y a un moment où on perd pied (non je n'y arriverai jamais, je n'entends rien), et on revient à une globalité rassurante (j'écoute de la musique, je suis dans mon séjour et tout va bien). J'admets que c'est de l'ordre du jeu, comme un problème de logique - qu'est-ce qui me pousse à chercher plus avant à résoudre ce problème ridicule qui ne va pas changer ma vie, et dont je ne sais même pas s'il a une solution ?
Ce dont je suis certain, c'est que j'entends des différences plus fines en y consacrant du temps et de la concentration. C'est la base de la technique du travail d'ingénieur du son. Quand je place un micro, règle un compresseur, un égaliseur ou une réverbération, je cherche à poser des limites : je règle par l'excès. Là le micro trop proche, là trop loin : OK, mon oreille perçoit bien les deux bornes excessives. Ensuite je les rapproche, et je réduis l'écart-type. A la fin je perçois beaucoup plus finement chaque changement, car je sais à quoi ils correspondent.
Plus je cherche à différencier deux choses, plus j'y arrive, donc. Enfin, certaines catégories de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Jeu 22 Mai - 6:57

Baltha a écrit:
Cunégonde a écrit:
La seule chose pas vraiment nouvelle que j'en ai retirée, c'est que plus on cherche à différiencier deux choses, moins on y arrive... Enfin, pour ma petite personne en tout cas...
Ca c'est un point intéressant. Pour ma petite personne à moi c'est exactement l'inverse. Il me faut parfois du temps pour différencier deux sons proches, puis à la réécoute, en poussant l'analyse, quand des différences apparaissent, puis deviennent plus claires. C'est valable pour le son comme pour la musique (si, si, écoute, y'a un Si bémol à cet endroit dans l'accord, ah oui, maintenant je l'entends distinctement).
Aller vers l'analyse au détriment de l'écoute globale fait sans doute partie de mes habitudes - laissons de côté l'explication psychanalytique si vous le voulez bien. Devant l'absence de repères j'aime bien disséquer. Puis il y a un moment où on perd pied (non je n'y arriverai jamais, je n'entends rien), et on revient à une globalité rassurante (j'écoute de la musique, je suis dans mon séjour et tout va bien). J'admets que c'est de l'ordre du jeu, comme un problème de logique - qu'est-ce qui me pousse à chercher plus avant à résoudre ce problème ridicule qui ne va pas changer ma vie, et dont je ne sais même pas s'il a une solution ?
Ce dont je suis certain, c'est que j'entends des différences plus fines en y consacrant du temps et de la concentration. C'est la base de la technique du travail d'ingénieur du son. Quand je place un micro, règle un compresseur, un égaliseur ou une réverbération, je cherche à poser des limites : je règle par l'excès. Là le micro trop proche, là trop loin : OK, mon oreille perçoit bien les deux bornes excessives. Ensuite je les rapproche, et je réduis l'écart-type. A la fin je perçois beaucoup plus finement chaque changement, car je sais à quoi ils correspondent.
Plus je cherche à différencier deux choses, plus j'y arrive, donc. Enfin, certaines catégories de choses.

Salut Baltha,

J'adhère complètement à ton premier paragraphe, qui rejoint plusieurs de mes messages plus haut... Mais le test ABX est d'un autre ordre. Il met dans l'obligation d'être performant, et transforme l'écoute en séance de mesure (et pas forcément de torture !... Wink)... Analyse, puis décision.

Dans mon lieu de vie donc d'écoute habituel, ordinaire, mon attention faible ou forte est consacrée à l'œuvre, à sa beauté et à l'idée que je m'en fais. Un changement dans la composition de mon système de reproduction sonore, un changement « physique » objectif, surgira à un moment ou à un autre au travers de l'écoute « naturelle » subjective, ou ne surgira jamais...

C'est mon ressenti, mon émoi ou son absence, qui déclenchera ou non l'analyse. Pas l'inverse. Et je n'ai pas à prendre de décision.

Dans ton deuxième paragraphe, semble-t-il, tu décris une méthode empirique et rationnelle d'un processus professionnel. On est là dans un tout autre aspect de l'écoute analytique et/ou globale, comprise comme composante du processus de fabrication d'un enregistrement... domaine dans lequel je ne possède aucune compétence...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Jeu 22 Mai - 10:57

Pas besoin de compétence pour écouter juste de l'éducation.

Perso je ne sais pas écouter d'un côté le son de l'autre l'émotion. Tu dois avoir un truc ?

Arrètes de te retrancher derrière une pseudo poésie. On cause hifi et son, donc bande passante et tutti quanti. C'est la base de la musique. Les mots pour le définir on s'en fout. C'est mieux ou pas. Si tu le traduit par de l'émotion cela n'est qu'un problème de réthorique pas technique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Aujourd'hui à 16:34

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ABX oublie l'émotion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'ABX oublie l'émotion.
» Effet Sonnore Stop Motion , Arene Raw
» Motion Sommaruga: trop de confusion
» Mes stop motion (en gif)
» stop motion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'audiophilie des gens heureux :: 1ère catégorie :: Tests ABX-
Sauter vers: