L'audiophilie des gens heureux

forum objectiviste
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ABX oublie l'émotion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
wald



Nombre de messages : 585
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 11:56

Cunégonde a écrit:
(...) nous restons dans la réalité objective du phénomène sonore, une réalité qui nous reste accessible à notre insu, malgré nous, à un moment donné ou à un autre, en fonction de la situation.Nous nous leurrons nous-mêmes en permanence, mais pas en permanence dans la même proportion... Si, par auto-suggestion, nous nous leurrons sur la qualité d'un produit (surtout s'il est cher !), notre auto-suggestion est toujours temporaire : loi, heureuse, de notre condition humaine (...) L'auto-suggestion est temporaire (...) et surtout ne disparaît pas le temps d'une comparaison ABX... Peut-être même qu'elle produit un maximum d' « effet » à ce moment-là car nous nous trouvons placés dans l'obligation d'être aussi peu performant qu'un oscilloscope (...). C'est pourquoi l'auto-suggestion (l'effet placebo), contrairement à ce que dit Denis31, est indissociable de l'écoute à l'aveugle, au même titre que l'écoute « non aveugle »... On ne peut échapper à l'humaine condition le temps d'un test ABX...Par contre, chez moi, dans mon biotope auditif, au comble de ma subjectivité, l'auto-suggestion que je m' « inflige » ou non dès le départ à l'écoute d'un nouveau maillon de ma chaîne hifi se volatilisera à un moment donné ou un autre... et comme par enchantement (ou plutôt désenchantement) apparaîtra la « personnalité » de ce maillon — une approche de la réalité objective du phénomène sonore —, et ce maillon restera dans la chaîne ou ira rejoindre les autres déjà rejetés... Une fois cette hiérarchisation effectuée, elle reste définitive, même en réitérant mille fois le test : réenchantement éventuel, puis re-désenchantement, comme en toute chose. C'est la vie !

Ce texte, largement repris de HCFR si ma mémoire est bonne, résume bien la thèse de Cunégonde avec ses aspects interressants et ses excès - à mon sens du moins -, ici toutefois proposée sur un mode moins affirmatif qu'autrefois. D'ont acte. J'ai reproduis ce qui me parait saillant.

La conviction de Cunégonde repose sur l'idée spéculative (ce qui n'est pas péjoratif en soi) que le phénomène reconnu par lui et qualifié d'auto suggestion disparait dans une écoute prolongée que ne permettrait pas l'ABX, ce qui disqualifierait cette procédure et qualifierait à l'inverse les écoutes "libres" et prolongées.

S'y ajoute la conviction (partagée quant à moi) que, dans un système familier (en ce y compris la pièce d'écoute), le changement d'un seul élément à la fois peu s'entendre et être apprécié.

S'y surrajoute la crainte, qui mérite d'être explorée, que la condition de testeur influence l'écoute en ABX (j'avais remarqué de curieux tests ABX, d'un site espagnol publié par Pio, ou nul n'entendait de différences entre deux lecteurs CD de génération, de technologie et de prix très opposés. Moi je veux bien que presque tout le monde n'entende pas de différences, mais si c'est tout le monde, je m'interroge sur l'influence qu'exerce la question posée aux auditeurs).

J'avais suggéré que la deuxième proposition, qui me sied a priori, necessiterait une validation par ABX mais celà nous fait tourner en rond puisque Cunegonde ne reconnaît aps la vailidité de l'ABX. Il n'empèche, la question m'interesse.

L'idée ensuite que l'auto suggestion est temporaire, doublée de l'affirmation (gratuite ?)qu'elle se maintiendrait même sous ABX, a-t-elle été confirmée par une expérimentation quelconque ? il me semble en outre que rien n'interdit de prolonger une écoute ABX pour éliminer le phénomène dit d'autosuggestion temporaire.

Edit : Je n'avais pas lu Denis et nous nous sommes croisés Ce que je reproche à Cunégonde ici, et autrefois à Rafuz, est de ne pas donner ses sources. Mais, jusqu'à aujourd'hui en tout cas, cCunegonde prend soin de ne jamais me répondre Wink


Dernière édition par wald le Mar 20 Mai - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 12:13

L'aspect temporaire de l'effet placebo me fait doucement rigoler. A moins que tu me sorte une étude clinique visant à démontrer ce fait je ne pourrais pas prendre ta réponse pour valide. Denis et Wald on déjà répondu en détail donc je ne vais pas paraphraser.

Tu parles de choses que clairement tu ne maitrises pas, comme le dis Denis, relis le protocole ABX et cherche un peu des éléments sur l'effet placébo, parce que là tu nous fais de l'idiophilie grand art. L'ABX ne marche je l'ai fait ! Sauf que tu n'as respecté à peu prèes aucun des points du protocole.

Désolé mais on ne va pas avancer avec aussi de validation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 12:38

Mr Bear a écrit:
L'aspect temporaire de l'effet placebo me fait doucement rigoler. A moins que tu me sorte une étude clinique visant à démontrer ce fait je ne pourrais pas prendre ta réponse pour valide. Denis et Wald on déjà répondu en détail donc je ne vais pas paraphraser.

Tu parles de choses que clairement tu ne maitrises pas, comme le dis Denis, relis le protocole ABX et cherche un peu des éléments sur l'effet placébo, parce que là tu nous fais de l'idiophilie grand art. L'ABX ne marche je l'ai fait ! Sauf que tu n'as respecté à peu prèes aucun des points du protocole.

Désolé mais on ne va pas avancer avec aussi de validation.

Une supposition :

C'est ta sinusite qui a motivé ta prise d'aspirine, et pas l'inverse. Tu l'as bien prise ton aspirine, contrairement à ce que tu dis, tu l'as prise mentalement, ce qui a immédiatement fait tomber ton anxiété et permis à ton organisme de combattre l'infection, bien réelle, de tes sinus... et de revoir la vie en rose... et de ne pas emmener une mitraillette à ton travail le lendemain matin et de tirer dans le tas ! Evil or Very Mad

Mais ce n'était que provisoire, car sans doute as-tu souffert de nouveau (et provisoirement) de sinusite depuis... l'effet placebo ne faisant plus aucun... effet cherry
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 14:25

Cunégonde a écrit:

Une supposition :

C'est ta sinusite qui a motivé ta prise d'aspirine, et pas l'inverse. Tu l'as bien prise ton aspirine, contrairement à ce que tu dis, tu l'as prise mentalement, ce qui a immédiatement fait tomber ton anxiété et permis à ton organisme de combattre l'infection, bien réelle, de tes sinus... et de revoir la vie en rose... et de ne pas emmener une mitraillette à ton travail le lendemain matin et de tirer dans le tas ! Evil or Very Mad

Mais ce n'était que provisoire, car sans doute as-tu souffert de nouveau (et provisoirement) de sinusite depuis... l'effet placebo ne faisant plus aucun... effet cherry

Tu répond à côté de la plaque Cunégonde et tu ne lis pas correctement, corticoïde et non aspirine. L'un est antalgique l'autre anti-inflammatoire ce n'est pas pareil.

Prise mentale reviens justement à l'effet placebo. C'est même pile poil ça !
Revenir en haut Aller en bas
wald



Nombre de messages : 585
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 14:27

Non, ça c'est une pirouette Cunegonde, pas une réponse valable.

Dans un test clinique de phase 4 (test sur l'homme malade), on compare statsitiquement l'effet de la molécule testée avec le placébo, sur toute la durée du traitement, observation faite que cette durée peut dépendre des résulats du test.

Si l'aspirine fait tomber la douleur en 15 mn et fait effet durant trois heures, c'est sur ce laps de temps que l'on comparera utilement avec le placébo.

Il ne s'agit donc jamais de mettre en regard un effet placébo superficiel avec un effet curatif à long terme , auquel cas le test en aveugle du médicamment n'aurait aucun intérêt.

Edit : trouvé ce lien, un Wiki qui semble fiable, voir en particulier "paramètres chiffrés" : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tude_randomis%C3%A9e_en_double_aveugle


Dernière édition par wald le Mar 20 Mai - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 15:23

Ce que Nou-NOURS omet de signaler est que lors d'une écoute musicale, il faut qu'il bande, il croyait donc avoir pris son Viagra quotidien ...... J'vous dis pô l'effet plat c'est beau Smile Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 16:05

Chaud je ban ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 16:21

Mr Bear a écrit:
Chaud je bande ou pas ?

Comment veux-tu qu'il le sache ? Smile Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 16:39

Chhhhhhhhhhhhhhhhhhuttttttttttttttttttttttt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 17:47

Mr Bear a écrit:
Cunégonde a écrit:

Une supposition :

C'est ta sinusite qui a motivé ta prise d'aspirine, et pas l'inverse. Tu l'as bien prise ton aspirine, contrairement à ce que tu dis, tu l'as prise mentalement, ce qui a immédiatement fait tomber ton anxiété et permis à ton organisme de combattre l'infection, bien réelle, de tes sinus... et de revoir la vie en rose... et de ne pas emmener une mitraillette à ton travail le lendemain matin et de tirer dans le tas ! Evil or Very Mad

Mais ce n'était que provisoire, car sans doute as-tu souffert de nouveau (et provisoirement) de sinusite depuis... l'effet placebo ne faisant plus aucun... effet cherry

Tu répond à côté de la plaque Cunégonde et tu ne lis pas correctement, corticoïde et non aspirine. L'un est antalgique l'autre anti-inflammatoire ce n'est pas pareil.

Prise mentale reviens justement à l'effet placebo. C'est même pile poil ça !

Corticoïdes, d'accord. Parce qu'aspirine tu n'y crois pas (ou plus). Ça n'aurait donc pas marché.

Où as-tu vu que je niais l'effet placebo ? Le fait d'aller mieux rien qu'en prenant un RV chez le médecin (mon cas) est du même ordre... Je commence à prendre mentalement des médicaments qu'on ne m'a pas encore prescrit, qui peuvent être des corticoïdes d'ailleurs, ou de la poudre de perlimpin puisque je ne les ai pas ingérer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 17:55

L'ABX sert d'abord à valider le discours qui le sous-tend.

Si on persuadé mordicus qu'il n'y a aucune différence entre deux câbles, le test ABX le validera.

Mais ça peut aussi vouloir dire tout autre chose : que l'on est tout simplement trop radin pour changer de câble ! Laughing

Ce n'est qu'une supposition, bien entendu !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 18:15

Non l'ABX sert à découvrir ce que l'on entends ou pas !

Trop radin ? Voilà donc pour toi la finalité de ton système. Montrer ta fortune aux invités. Epater les copains idiophiles ? Je croyais que l'on parlait son ???

Et tu laisse nonchalement le prix dépasser de tes amplis ?
Revenir en haut Aller en bas
JbM



Nombre de messages : 481
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 18:28

Cunégonde a écrit:
J'ai participé à des tests à l'aveugle, entre amis — limités dans le temps —, à l'issue desquels non seulement nous n'étions pas plus avancés, mais plus incertains encore... et surtout sensiblement éloignés de ce que l'on constatait chacun de son côté, chez soi, sur le long terme (plus ou moins long, en fait)...
Il serait intéressant que tu nous racontes ça en détail : quel protocole précis avez-vous utilisé, quels appareils avez vous comparés, quels résultats avez-vous obtenus?

Pour l'instant, de ce que je comprends, tu as participé à un test en aveugle dont la conclusion était contradictoire avec ce que tu perçois en non-aveugle. Tu en déduis que le test en aveugle apporte un résultat erroné. Ne peux-tu pas envisager que l'inverse soit vrai?

Cunégonde a écrit:
L'ABX sert d'abord à valider le discours qui le sous-tend.

Si on persuadé mordicus qu'il n'y a aucune différence entre deux câbles, le test ABX le validera.
Non! le test abx sert à confirmer que les différences qu'on entend sont bien dues à des différences de fonctionnement entre les deux appareils.

Si on est persuadé mordicus qu'il n'y a aucune différence entre les cables, alors on n'entendra pas de différence même en non-aveugle!
Avant de participer au test en aveugle, il faut pouvoir entendre une différence en non-aveugle. C'est une condition préalable sans quoi le test échouera à coup sûr.

Par contre, si tu entends une différence en non-aveugle, et qu'il s'agit bien d'une différence de fonctionnement, et non une différence d'origine psychologique, je ne vois pas de raison que tu n'entendes plus cette différence une fois passé en aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaud7
Admin


Nombre de messages : 7408
Age : 58
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 19:10

Il faudrait une fois, faire des tests ABX avec des non-voyants de naissance, et la les excuses habituelles, elles passeront au vestiaire, j'aimerais d'ailleurs bien voir la tête des vendeurs de vent à la sortie des résultats.

_________________
J'appartiens à la race humaine, et j'en ai tous les jours un peu plus honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chaud7.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 23:02

Sauf que miro ne veux pas dire ignorant des phénomène liés à la marque !
L'effet placébo n'est pas dû à la vue mais à la connaissnce de l'echelle de valeur financière dans notre cas, associé à un potentiel plus qualitatif. Pour ça pas besoin de vue pour être au courant !
Revenir en haut Aller en bas
Chaud7
Admin


Nombre de messages : 7408
Age : 58
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 23:17

Mr Bear a écrit:
Sauf que miro ne veux pas dire ignorant des phénomène liés à la marque !
L'effet placébo n'est pas dû à la vue mais à la connaissnce de l'echelle de valeur financière dans notre cas, associé à un potentiel plus qualitatif. Pour ça pas besoin de vue pour être au courant !

Pas obligé de leur donner la marque et le prix aux non-voyants, seulement leur faire écouter et donner leurs avis.

Quelqu'un né sans le sens de la vue, doit de plus être particulièrement sensible aux éventuels changements.

_________________
J'appartiens à la race humaine, et j'en ai tous les jours un peu plus honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chaud7.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mar 20 Mai - 23:46

Ils ne sont pas ignorant non plus ...

J'avais bien tenté de séduire à l'ABX mon pote miro et musicien mais l'opération fut un échec. Je tenterais à nouveau lorsque notre test sera sur de se faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 8:13

JbM a écrit:
Cunégonde a écrit:
J'ai participé à des tests à l'aveugle, entre amis — limités dans le temps —, à l'issue desquels non seulement nous n'étions pas plus avancés, mais plus incertains encore... et surtout sensiblement éloignés de ce que l'on constatait chacun de son côté, chez soi, sur le long terme (plus ou moins long, en fait)...
Il serait intéressant que tu nous racontes ça en détail : quel protocole précis avez-vous utilisé, quels appareils avez vous comparés, quels résultats avez-vous obtenus?

Pour l'instant, de ce que je comprends, tu as participé à un test en aveugle dont la conclusion était contradictoire avec ce que tu perçois en non-aveugle. Tu en déduis que le test en aveugle apporte un résultat erroné. Ne peux-tu pas envisager que l'inverse soit vrai?

Cunégonde a écrit:
L'ABX sert d'abord à valider le discours qui le sous-tend.

Si on persuadé mordicus qu'il n'y a aucune différence entre deux câbles, le test ABX le validera.
Non! le test abx sert à confirmer que les différences qu'on entend sont bien dues à des différences de fonctionnement entre les deux appareils.

Si on est persuadé mordicus qu'il n'y a aucune différence entre les cables, alors on n'entendra pas de différence même en non-aveugle!
Avant de participer au test en aveugle, il faut pouvoir entendre une différence en non-aveugle. C'est une condition préalable sans quoi le test échouera à coup sûr.

Par contre, si tu entends une différence en non-aveugle, et qu'il s'agit bien d'une différence de fonctionnement, et non une différence d'origine psychologique, je ne vois pas de raison que tu n'entendes plus cette différence une fois passé en aveugle.


C'était deux lecteurs identiques chargés par le même disque branchés avec des câbles différents sur un même intégré, tous les deux placés sur la même table derrière un paravent. Les places des deux appareils étaient interverties de façon aléatoire afin qu'on ne les localise pas à leur bruit de fonctionnement.

Il fallait repérer qui était A (un câble) qui était B (l'autre).

Six morceaux de musique classique différents. Pour chaque morceau, on écoutait trois fois sur une durée déterminée. Donc obligatoirement, on écoutait au moins deux fois le même câble.

Le disque était un des disques que fournit Diapason dans ses suppléments hifi : 2000 ou 2001 ; cela commençait par de l'orgue, il y avait en n° 3 une voix de haute contre accompagnée d'un piano, en n° 4 une sonate piano-violoncelle, etc.

Au début, je ne faisais pas trop d'erreurs, puis petit à petit j'en ai fait de plus en plus, en trouvant des différences à l'écoute d'un même câble... Pourtant, je trouvais ces deux câbles assez différents en écoute normale...

Je dois dire que ma patience est très limitée.

Ce test est venu à la suite d'un défi que m'avait lancé un ami. Il s'agissait de reconnaître à l'aveugle, sur ma chaîne hifi habituelle chez moi, dix pianistes que je connaissais très bien, et dont les noms m'avaient été fournis... jouant la même œuvre, évidemment.

J'en avais reconnu huit sur dix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 9:06

Et le niveau était égalisé bien sur ?

Alors toi pour reconnaitre un pianiste tu changes de cable ?

Tu réponds encore une fois à côté ! Tu dis avoir fais mais sans protocole réel, avec un nombre d'éssai limité. Comment peux tu conclure quoi que ce soit avec ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 9:34

Mr Bear a écrit:
Et le niveau était égalisé bien sur ?

Alors toi pour reconnaitre un pianiste tu changes de cable ?

Tu réponds encore une fois à côté ! Tu dis avoir fais mais sans protocole réel, avec un nombre d'éssai limité. Comment peux tu conclure quoi que ce soit avec ça ?

Je le savais que je me ferais engueuler ! tongue

En plus, tu ne comprends pas grand-chose. C'est parce que j'avais reconnu huit pianistes sur dix sur mon système — ce qui n'est pas une perf si tu connais bien le style des pianistes en question — qu'un copain plus audiophile que moi m'a demandé de participer à son test de câbles...

Les niveaux n'étaient pas égalisés, mais les lecteurs étaient les mêmes, je te le rappelle...

Je ne t'ai jamais dit que c'était un test ABX pur et dur, effectué dans les règles de l'art...

C'est ma seule et unique expérience de ce genre, en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Denis31



Nombre de messages : 1721
Localisation : Toulouse, con !
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 9:38

J'ai l'impression que Cunégonde parle de deux expériences distinctes: Après avoir reconnu avec succès les pianistes, on s'attaque aux câbles... ( Laughing mais bon)

Un point me parait à souligner dans le déroulement du test (dont par ailleurs le protocole me semble bizarre):
Citation :
...Au début, je ne faisais pas trop d'erreurs, puis petit à petit j'en ai fait de plus en plus...

Dans un test ABX "difficile", il faut accepter le fait qu'on va se tromper, peut-être même assez souvent. Cela ne peut être contre-carré qu'en effectuant un nombre assez important de tentatives, ce qui n'est pas simple dans la vraie vie (temps, fatigue, motivation, etc..).

Bref, il faut être extrêmement rigoureux sur le déroulement du protocole et l'analyse statistique, sinon de grosses erreurs sont possibles, comme passer à coté d'un succès.

Enfin, si on voulait être méchant, on objecterait que si le test avait réussi, ça aurait aussi bien pu être du au fait que les deux lecteurs CD identiques soient différents à l'écoute (à cause de la dispersion sur les composants). C'est même une hypothèse qui serait peut-être plus probable que la différence entre câbles de modul (sauf câbles embarquant un filtrage).
Edit: Mais comme le test a échoué, on ne peut rien dire, et personne ne doute que deux lecteurs CD identiques sonnent pareil.


Dernière édition par Denis31 le Mer 21 Mai - 15:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis31



Nombre de messages : 1721
Localisation : Toulouse, con !
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 9:44

Enfin le débat s'installe, parce que c'est la première fois que Cunégonde répond à une question, c'est un progrès.

Par contre, on attend encore quelques avancées dans la compréhension de l'argumentaire objectiviste...
Cunégonde a écrit:
...L'ABX sert d'abord à valider le discours qui le sous-tend.
Si on persuadé mordicus qu'il n'y a aucune différence entre deux câbles, le test ABX le validera.
On a répété déja quelques fois qu'un ABX échoué ne valide rien du tout... Tout au plus peut-il entrainer une prise de conscience individuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 10:58

Denis31 a écrit:
J'ai l'impression que Cunégonde parle de deux expériences distinctes: Après avoir reconnu avec succès les pianistes, on s'attaque aux câbles... ( Laughing mais bon)

Un point me parait à souligner dans le déroulement du test (dont par ailleurs le protocole me semble bizarre):
Citation :
...Au début, je ne faisais pas trop d'erreurs, puis petit à petit j'en ai fait de plus en plus...

Dans un test ABX "difficile", il faut accepter le fait qu'on va se tromper, peut-être même assez souvent. Cela ne peut être contre-carré qu'en effectuant un nombre assez important de tentatives, ce qui n'est pas simple dans la vraie vie (temps, fatigue, motivation, etc..).

Bref, il faut être extrêmement rigoureux sur le déroulement du protocole et l'analyse statistique, sinon de grosses erreurs sont possibles, comme passer à coté d'un succès.

Enfin, si on voulait être méchant, on objecterait que si le test avait réussi, ça aurait aussi bien pu être du au fait que les deux lecteurs CD identiques soient différents à l'écoute (à cause de la dispersion sur les composants).
C'est même une hypothèse qui est peut-être plus probable que la différence entre câbles de modul (sauf câbles embarquant un filtrage).

J'ai tout à fait bien accepté de me tromper. Ça ne m'a pas surpris, sauf que je me trompais davantage en fin de test...

Je ne me souviens plus très bien des statistiques, mais c'était quand même pas loin de 60% de bonnes réponses...

Je ne sais pas si on peut considérer ce test (seulement une expérience parmi d'autres) comme réussi ou raté... Pour moi, cela n'a pas d'importance. Je le répète : rien de mieux que l'écoute in situ chez soi, sans « recherche » particulière.

Reprenons l'exemple des dix pianistes : j'ai reconnu leur style, leur pianisme, leurs tics d'interprète... J'ai reconnu ce que je connaissais très bien et j'avais seulement à mettre des noms en face du son que j'entendais. Rien d'extraordinaire, en somme...

Par contre, si j'avais eu à les discriminer selon mes préférences en terme d'interprétation, en aveugle, la méthode se serait avéré inadaptée, à mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 11:07

Cunégonde a écrit:

Je le savais que je me ferais engueuler ! tongue

En plus, tu ne comprends pas grand-chose. C'est parce que j'avais reconnu huit pianistes sur dix sur mon système — ce qui n'est pas une perf si tu connais bien le style des pianistes en question — qu'un copain plus audiophile que moi m'a demandé de participer à son test de câbles...

L'éventualité que tu ne sois pas clair ne t'éffleure pas ?

Si le niveau n'est pas égalisé cela peut induire une différence de 1 db voir moins. Et on sait que cela suffit à différencier deux sources !

Et alors le test de cable ?


Dernière édition par Mr Bear le Mer 21 Mai - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Mer 21 Mai - 12:09

Mr Bear a écrit:
Cunégonde a écrit:

Je le savais que je me ferais engueuler ! tongue

En plus, tu ne comprends pas grand-chose. C'est parce que j'avais reconnu huit pianistes sur dix sur mon système — ce qui n'est pas une perf si tu connais bien le style des pianistes en question — qu'un copain plus audiophile que moi m'a demandé de participer à son test de câbles...

L'éventualité que tu ne sois pas clair ne t'éffleure pas ?

Si le niveau n'est pas égaliser cela peut induire une différence de 1 db voir moins. Et on sait que cela suffit à différencier deux sources !

Et alors le test de cable ?

Je vais essayer d'être plus clair. Pour le test entre deux câbles auquel j'ai participé donc :


Deux lecteurs même marque même modèle ;

Placés côte à côte sur la même table ;

Chargés chacun du même disque Diapason (il n'y avait pas besoin d'ouvrir pour installer le disque, puis de fermer chaque lecteur) ;

Reliés chacun par un câble de marque différente et de prix à peu près équivalent (de même gamme comme on dit) ;

Au même amplificateur ;

De manière aléatoire, entre deux plages, l'opérateur dissimulé derrière un paravent intervertissait (ou faisait semblant, on n'a jamais su !) l'emplacement de chacun des lecteurs, afin qu'ils ne soient pas repérables à leur bruit de fonctionnement ;

On écoutait à chaque fois la même durée d'une plage du disque trois fois : sur un lecteur(A), puis l'autre (B), puis un des deux de façon aléatoire commuté par l'opérateur, ce qui nous obligeait à chaque plage d'écouter deux fois un des deux câbles ;

Dans tous les cas, bien entendu, nous ne savions pas lequel était lequel ;
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ABX oublie l'émotion.   Aujourd'hui à 16:35

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ABX oublie l'émotion.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'ABX oublie l'émotion.
» Effet Sonnore Stop Motion , Arene Raw
» Motion Sommaruga: trop de confusion
» Mes stop motion (en gif)
» stop motion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'audiophilie des gens heureux :: 1ère catégorie :: Tests ABX-
Sauter vers: